Collectif de Lutte Antifasciste

10 septembre 2017

MARDI 12 SEPTEMBRE
Journée de mobilisation nationale contre la « Loi travail XXL » imposée par le gouvernement Macron.
Rendez-vous rémois : 10h – Maison des syndicats

Le CLA appelle ses adhérentEs et sympathisantEs à s’opposer à cette nouvelle attaque faite aux travailleurs/euses, comme nous appellerons à l’action face à toutes mesures, vectrices de régressions et d’inégalités sociales, qui de fait participent à la montée de l’extrême-droite.
Sur les ondes de Radio Primitive (92.4 FM), notre rubrique « Le fond de l’air effraie » de ce mois de septembre est largement consacrée à cette thématique à travers l’interview d’un membre d’AL51 (Re-diffusion demain à 16h30 et mardi à 7h30 puis en poadcast sur le site de la radio)
Vous retrouverez également du matériel pour vous informer sur cette loi (brochure, autocollant...) sur notre prochain stand au Forum des associations.
Face à ces attaques sociales successives et la criminalisation de celles et ceux qui s’y opposent, les antifascistes se mobiliseront et opposeront toujours la vision d’une société plus égalitaire et solidaire.

Posté par CLA_REIMS à 13:51 - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2017

RDV le 23 mai

A la vue des résultats des Présidentielles, nous vous invitons à construire ensemble les prochaines luttes et vous invitons à un moment d’échange sur la thématique :
« luttes antifascistes, luttes sociales : luttes indissociables »
.

L'antifascisme est un combat au quotidien et ne se mène pas qu’en période électorale même si on espère que cet épisode de la vie politique française, qui a vu s'opposer le candidat du capitalisme le plus sauvage à la candidate du nationalisme le plus dangereux, sera la goutte de trop et aura donné envie à certaines et certains de se mobiliser.

Par conséquent, nous vous donnons rendez-vous :
MARDI 23 MAI, en salle 104 de la Maison de la Vie Associative, à 18h30.

   

Posté par CLA_REIMS à 18:17 - Permalien [#]

08 mai 2017

SECOND TOUR PRESIDENTIELLE / LES RESULTATS LOCAUX EN QUELQUES CHIFFRES

Si Macron réalise des scores moindres par rapport son chiffre national, il arrive en tête de façon assez franche dans la Marne (57,01%). Cependant, Emmanuel Macron l’emporte à l’arrachée dans les Ardennes (50,72%) et la Haute-Marne (50,50%) et il s’incline dans l’Aisne (47.09%), seul département avec le Pas-de-Calais à placer Marine Le Pen en tête de ce 2nd tour de la Présidentielle.

MARNE :
Macron arrive largement en tête dans le département, résultat à pondérer par le taux d’abstention (22,08%), de votes blanc et nuls. Si on prend l’exemple de Reims : 30,72% d’abstention + 7,08% de votes blancs + 2,48% de nuls => 4 RémoiSEs sur 10 ne se sont reconnus dans aucun des 2 candidats en liste.
Le score important de Macron dans le vignoble champenois, traditionnellement ancré à droite, indique un report massif des voix de Fillon à son profit. Toutefois c’est dans les villes et zones périurbaines marnaises qu’Emmanuel Macron réalise ses meilleures performances. A contrario, Marine Le Pen réalise ses meilleurs scores dans le sud du département. Elle arrive en tête principalement dans des (très) petits villages (78,95% à Chapelaine, 49 habitantEs) mais aussi dans quelques petites villes, comme Mourmelon (62,33%), Monmirail (55,70%) ou encore Fismes (55,98%).  

ARDENNES :
 34,66% des ArdennaiSEs n’ont pas souhaité donner leur voix à l’un ou l’autre des candidats restant pour ce 2nd tour (25,67% d’abstention + votes blancs et nuls). Sans panache, Macron remporte le département des Ardennes avec seulement 2000 voix d’avance ; et sans Charleville-Mézières (64,18% pour Macron), le département aurait été perdu. Si les grandes villes ardennaises résistent à la tentation du FN, Marine Le Pen remporte une grande partie du Porcien, de la Thiérache et du Plateau de Rocroi. Malheureusement, mais sans réelle surprise, elle réalise ses meilleurs scores dans les cités ouvrières en proie directe à la crise (63,67% à Bogny-sur-Meuse). Nouzonville, ville traditionnellement de gauche, bascule également (53,34% pour le FN).

HAUTE-MARNE :
Macron emporte le département qu’avec 860 voix d’écart !!!

AISNE :
Marine Le Pen arrive en tête, même dans les villes (de taille moyenne). Elle perd toutefois la ville de Laon où elle était arrivée en tête au 1er tour. Par ailleurs, 3 cantons du sud du département la place quand même en 2ndre position. Notons que le FN perd - de seulement 16 voix - à Villers-Cotterêts, ville gérés par le maire FN Franck Briffaut.

Nous livrerons une analyse plus complète des résultats locaux et nationaux de cette Présidentielle et une réflexion sur les conséquences pour les toutes prochaines Législatives dans notre rendez-vous radiophonique mensuel « Le fond de l’air effraie » (1ère diffusion  jeudi 11 mai à 13h30 sur les ondes de Radio Primitive). Et comme toujours, vous pouvez venir partager vos réflexions et analyses lors de notre rendez-vous hebdomadaire à la Maison de la Vie Associative : bureau 412, tous les mercredis, à partir de 18h30. A très vite.

 

Posté par CLA_REIMS à 16:53 - Permalien [#]

07 mai 2017

PRESIDENTIELLES / réaction à chaud
Aucun ouf de soulagement à l’annonce du résultat !


Comment se réjouir que le Front National réalise un nouveau record ? Si le FN recule en pourcentage, il engrange 4 millions de voix de plus par rapport au 1er tour. Près de 11 millions de personnes ont donné leur voix à un parti d’extrême-droite. Si on ne peut pas conclure qu’il y a 11 millions de fachos sur le territoire français, il y a au moins 11 millions de collabos. Et combien demain ? La normalisation et la banalisation du FN n’est pas achevée. Dès ce soir, dans son discours, Marine Le Pen remobilise ses troupes et annonce  la création si ce n’est d’un nouveau parti d’un nouveau mouvement politique pour aller à l’assaut des Législatives.

Et comment se réjouir de l’élection d’Emmanuel Macron ? En tant qu’antifascistes, nous œuvrons pour une société plus juste et solidaire et avons combattu la Loi travail. Les inégalités et reculs sociaux ont toujours fait le lit de l’extrême-droite. Et que dire des propos d’Emmanuel Macron lors de son dernier débat face à Marine Le Pen : moins d’une semaine après sa visite à Oradour, il annonce qu’une fois élu il dissoudra  les groupes antifa ?!!!

Heureusement, ce qui nous semble le plus significatif des résultats de ce second tour, c’est l’expression du mécontentement des FrançaiSEs face au « choix » politique qui leur était proposé : une abstention record (23,5%), en progression par rapport au 1er tour, et plus de 4.200.000 votes blanc et nuls.  A ces chiffres, il faut ajouter grand nombre d’électeurs/trices qui ont voté Macron non par conviction mais par peur de l’arrivée de l’extrême-droite à la Présidence. Macron est élu mais ne pourra prétendre être le Président de touTEs les FrançaiSEs. Les conditions d’un 3ème tour social sont réunies.

C’est pourquoi nous vous convions le mardi 23 mai (lieu et horaire précisé courant de semaine prochaine) à une réunion publique autour de la thématique « lutte antifascistes, luttes sociales : luttes indissociables ».   

Posté par CLA_REIMS à 22:09 - Permalien [#]

05 mai 2017

MARINE N’ÉTAIT PAS LA BIENVENUE AUJOURD'HUI A REIMS
(ni les autres jours)

18268168_778159879021754_92394816116739341_n

Face aux informations circulant sur les chaînes d'info en continue, il paraît utile que nous livrions notre propre compte-rendu, de l'intérieur de la manifestation.

Environ 600 personnes ne sont rassemblées face à l'annonce de la venue de Marine Le Pen (et de Nicolas Dupont Aignan) à la Cathédrâle de Reims, réparties devant chacune des sorties de la Cathédrale (d'où des photos et vidéos peu représentatives du nombre de manifestantEs).

Si des militantEs de "En marche" et de "Les insoumis" étaient bien présentEs, ils étaient très minoritaires. Il s'agissait d'abord d'un rassemblement citoyen et spontané, très jeune (du fait notamment de la proximité du lycée Libergier).

Le service d'ordre du FN a fait au moins un blessé : un jeune homme s'est vu asséné 2 coups de poing au visage. Le visage marqué, il nous a dit vouloir porter plainte.
(Si vous avez vu d'autres exactions, merci de nous contacter).

Il faut dire que le "gratin" rémois était de sortie. Aux côtés de Marine Le Pen nous avons pu voir Thierry Maillard. Sans retracer tout son parcours, rappelons que cet ex-candidat FN a été condamné pour trafic
d'armes et qu'il a été exclu (apparemment temporairement) du FN après avoir repris des affiches des jeunesses hitlériennes pour faire campagne.

Mais ce qu'il faut avant tout retenir, c'est la réussite de ce rassemblement citoyen d'autant plus impressionnante que l'info est arrivée très tardivement et que l'horaire ne permettait pas aux
salariéEs de se mobiliser.

Plus d'infos sur la page Facebook du CLA :
www.facebook.com/reims.cla/

Posté par CLA_REIMS à 17:14 - Permalien [#]

26 avril 2017

Attaque continue des acquis sociaux,
Stigmatisation des pauvres, des chômeurs/ses, des syndicalistes…,
2nd tour opposant le candidat du capitalisme le plus sauvage
à la candidate du nationalisme le plus dangereux,
Banalisation accrue, dans un contexte d’état d’urgence,
des idées xénophobes et sécuritaires
etc… etc… etc…
STOP !

Emparons-nous de la rue pour réaffirmer les valeurs démocratiques,
participer aux luttes syndicales garantes de nos acquis sociaux et du maintien des solidarités

Rejoignez nous dans le « cortège antifasciste »
qui sera situé derrière les organisations syndicales
LUNDI
1er MAI 2017
Rendez-vous à 10h devant la Maison des syndicats
(15 bd de la Paix, REIMS)

NB : co-voiturage possible pour rejoindre la manifestation parisienne de l’après-midi

Posté par CLA_REIMS à 23:54 - Permalien [#]

24 avril 2017

Carte1erTourPresidentielles2017

   
        
        
        
        
             
        
       

 


        

 

Une grande vague  FN s'est abattue sur notre Région (et sur la moitié du paysage si on se place à l'échelle nationale).         
Si Reims place Marine Le Pen en 2nde position (avec 21,90%), la Marne, les Ardennes et l'Aisne lui donnent un net avantage.        

MARNE : Marine Le Pen (28,07%) et François Fillon (22,15%) se partagent plus de la moitié des suffrages marnais !!!
Le Pen arrive en tête à la campagne comme à la ville : Epernay (24,49%), Châlons-en-Champagne (24,58%), Vitry-le-François (33,83)... sans  parler de Fismes (40,22%) !

ARDENNES :  32,41% de votes exprimés pour le FN (sans oublier les 17,22% pour Fillon). Le FN arrive en tête dans les 2 premières villes du département : Charleville (24,37%) et Sedan (26,7%)         

AISNE : 35,70% ! Le FN est en tête presque partout, sans épargner les villes : Laon (28,84%), St Quentin (28,73%), Hirson (37,58%), Château-Thierry (24%)... A Villers-Cotterêts, ville gérée par le FN depuis 2014, Marine Le Pen atteint sans surprise 34%. Avec un peu de cynisme, on peut dire qu'elle fait presque une contre-performance avec ses 33,89% à Chauny et ses 32,27% sur les terres d'Ayoub (Batskin) àBerzy-le-sec. Notons aussi qu'à l'échelle du département, 17,93% des votes exprimés se sont portés sur Fillon           

MÊME CONSTAT  DANS  LES DEPARTEMENTS LIMITROPHES :         
Aube : 30,33% FN, 23,05% Fillon
Haute-Marne : 33,22% FN, 19,12% Fillon

Somme : 31,15% FN, 16% Fillon 
    

Posté par CLA_REIMS à 13:35 - Permalien [#]

23 avril 2017

Les résultats du 1er tour de la Présidentielle sont tombés, ça y est !

Nous, militantEs et sympathisantEs du Collectif de Lutte Antifasciste, en prenons connaissance avec effroi mais sans grande surprise. Ces résultats reflètent ce que nous entendons, constatons, au quotidien sur le terrain ; conséquence d’une politique xénophobe et antisociale menée ces dernières décennies.

Comme un goût amer, un retour en arrière, 15 ans en arrière…

A Reims, un rassemblement spontané a eu lieu en ce soir de résultats. Avec un policier pour deux manifestantEs. La mobilisation est tellement faible qu’elle en est inquiétante. Elle démontre plus que jamais la banalisation des idées du F-Haine et l’imprégnation de celles-ci dans les consciences.

Nous n’appelons pas aux urnes, mais à nous mobiliser.

Mobilisons-nous ! Réveillons-nous ! Retrouvons-nous !
Notamment le 1er mai pour la Journée internationale des travailleuses et travailleurs.
(10h – devant la Maison des syndicats de Reims)

Posté par CLA_REIMS à 22:31 - Permalien [#]

19 février 2017

Et voilà le programme

Télécharger ou consulter le programme ici : Programme_FFA2017
(à imprimer en recto/verso pliage 2 plis roulé)

Visuel FFA17

 

Posté par CLA_REIMS à 22:23 - - Permalien [#]

FESTIVAL DU FILM ANTIFASCISTE : 11eme !

Du 14 au 27 mars 2017, le Collectif de Lutte Antifasciste (CLA) et ses 20 partenaires présentent la 11ème édition du Festival du film antifasciste de Reims… devenu, avec le succès grandissant, Festival du film antifasciste de Reims, Cormontreuil et Epernay. 

 

Une édition avancée

Dans le contexte des élections présidentielles et législatives, le CLA et ses partenaires ont bousculé leur calendrier et présentent le Festival 2017 plus tôt dans l’année, afin que leur message commun ne soit pas confondu dans les débats partisans. Sans concession, le Festival se propose de décrypter l’actualité, d’apporter une grille de lecture antifasciste et défendre une société plus juste.

Ainsi, cette 11ème édition du Festival se tiendra pendant le Semaine nationale d’éducation contre le racisme et les discriminations, ajoutant à la symbolique, une dynamique autour de la sensibilisation du grand public.

 

La Culture pour touTEs

Cinéphiles, citoyenNEs engagéEs, étudiantEs, familles (séance à partir de 7 ans), publics habituellement éloignés de l’offre culturelle… Le Festival s’adresse à touTEs.

Pour favoriser la rencontre avec tous les publics, le Festival a choisi :

  • d’investir des lieux variés (cinémas, maison de quartier…) à Reims, Cormontreuil et Epernay, 
  • de faire découvrir des films pour tous les goûts (courts-métrages, fictions, documentaires et témoignages, comédie, thriller, films d’animations et même film de vampire) mais présentant toujours un réel intérêt cinématographique,
  • de proposer uniquement des entrées à prix libres et des tarifs réduits.

Le choix de la Maison de quartier Maison-Blanche pour accueillir la journée d’inauguration répond aussi au souci de défendre le Culture pour touTes. Cet ancien cinéma de quartier (L’Atalante), devenu MJC puis Maison de quartier, est aujourd’hui appelé à disparaître. Salle de projection mais aussi lieu d’échanges et de bouillonnement intellectuel, il est important pour nous de garder sa mémoire vivante et travailler à un maintien de structures culturelles de proximité.  

 

La programmation 2017

L’édition traite de sujets de société très variés, à l’image de l’antifascisme d’aujourd’hui, et en prise avec l’actualité. Discriminations sociales, réfugiéEs et exiléEs, libertés face au pouvoir des multinationales, féminisme, repli identitaire et communautaire, montée des extrémismes… seront mis en lumière.

Le Festival du film antifasciste n’est en aucun cas une succession de projections. Des débats et des rencontres avec les organisateurs et partenaires, des spécialistes des thèmes abordés, accompagnent chaque film. Le Festival vise à provoquer des rencontres, des moments d’échange, de prise de parole et de confrontation d’idées.

 

Programmes, infos pratiques... mais aussi interviews, extraits des films sélectionnés sur : https://www.facebook.com/FilmAntifa/

Posté par CLA_REIMS à 21:25 - - Permalien [#]