PRESIDENTIELLES / réaction à chaud
Aucun ouf de soulagement à l’annonce du résultat !


Comment se réjouir que le Front National réalise un nouveau record ? Si le FN recule en pourcentage, il engrange 4 millions de voix de plus par rapport au 1er tour. Près de 11 millions de personnes ont donné leur voix à un parti d’extrême-droite. Si on ne peut pas conclure qu’il y a 11 millions de fachos sur le territoire français, il y a au moins 11 millions de collabos. Et combien demain ? La normalisation et la banalisation du FN n’est pas achevée. Dès ce soir, dans son discours, Marine Le Pen remobilise ses troupes et annonce  la création si ce n’est d’un nouveau parti d’un nouveau mouvement politique pour aller à l’assaut des Législatives.

Et comment se réjouir de l’élection d’Emmanuel Macron ? En tant qu’antifascistes, nous œuvrons pour une société plus juste et solidaire et avons combattu la Loi travail. Les inégalités et reculs sociaux ont toujours fait le lit de l’extrême-droite. Et que dire des propos d’Emmanuel Macron lors de son dernier débat face à Marine Le Pen : moins d’une semaine après sa visite à Oradour, il annonce qu’une fois élu il dissoudra  les groupes antifa ?!!!

Heureusement, ce qui nous semble le plus significatif des résultats de ce second tour, c’est l’expression du mécontentement des FrançaiSEs face au « choix » politique qui leur était proposé : une abstention record (23,5%), en progression par rapport au 1er tour, et plus de 4.200.000 votes blanc et nuls.  A ces chiffres, il faut ajouter grand nombre d’électeurs/trices qui ont voté Macron non par conviction mais par peur de l’arrivée de l’extrême-droite à la Présidence. Macron est élu mais ne pourra prétendre être le Président de touTEs les FrançaiSEs. Les conditions d’un 3ème tour social sont réunies.

C’est pourquoi nous vous convions le mardi 23 mai (lieu et horaire précisé courant de semaine prochaine) à une réunion publique autour de la thématique « lutte antifascistes, luttes sociales : luttes indissociables ».